L’inconscient vital

Le texte cité ci-dessous est tiré du matériel élaboré par le Professeur Rolando Toro pour le Cours de formation et d’actualisation des professeurs didacticiens du système Biodanza.

J’ai défini le concept « d’inconscient vital » comme une proposition qui fait référence au psychisme cellulaire. Il existe une forme de psychisme des organes, des tissus et des cellules qui obéit à un « sens » global d’autoconservation.

L’inconscient vital donne naissance aux phénomènes de solidarité cellulaire, de création des tissus, de défense immunitaire et, en résumé, à la réussite du
système vivant.

L’acte de guérison est donc compris comme un mouvement pour récupérer cette syntonie vitale avec l’univers.

Les strates de l’inconscient

Examinons brièvement les trois niveaux d’inconscient.

1. L’inconscient personnel décrit par Freud.
2. L’inconscient collectif décrit par Jung.
3. L’inconscient vital décrit par Rolando Toro.

Les trois niveaux d’inconscient communiquent entre eux par des « seuils dissipatifs ». Entre l’inconscient personnel et l’inconscient collectif s’établissent les processus qui vont de l’histoire personnelle aux archétypes.

Entre l’inconscient collectif et l’inconscient vital s’établissent les processus qui vont de l’archétype aux systèmes d’intégration biologique par des danses
d’intégration.

L’inconscient vital se nourrit de la mémoire cosmique et organise la matière (chaînes de protéines, systèmes organiques) sur la base d’une programmation
présumée qui peut ou non générer des systèmes organiques stables. Les modèles d’auto-organisation qui génèrent des systèmes vivants ca­pables de se
reproduire sont assez stables.

La Biodanza travaille spécialement avec l'inconscient vital, condition qui permet une action très efficace sur la couche plus profonde du système vivant humain.

Par les vivencias, une aventure cosmique commence dans laquelle on na­vigue avec une direction inconnue, vers des formes de vie optimisées.

L’inconscient vital s’exprime par l’humeur endogène, le bien-être cénesthésique et l’état global de santé.

Les modes d’accès à l’inconscient vital sont :

- les vivencias de communication et de rencontres
- les caresses et l’érotisme
- les jeux (humeur vitale)
- l’alimentation
- le lien avec la nature
- l’extase cosmique
- la régression par la transe de suspension
- la médiumnité pour s’identifier par la danse avec la musique
- le massage, non dirigé vers la musculature, mais vers les sensations cénesthésiques
- les bains de mer
- les bains de boue
- la régression par la Biodanza® aquatique
- l’éveil des instincts par des danses primitives

La vivencia est la voie royale vers l’inconscient vital.
Le désir de vivre

Le désir de vivre provient du psychisme cellulaire, non de la pensée conceptuelle, ni de la volonté consciente.
Il y a dans les cellules une qualité de survie, un indice de longévité lié au désir de vivre. On sent le désir de vivre quand on peut exprimer les potentiels
génétiques.

La dépression est l’épuisement de cette impulsion de vie, la perte des motivations pour continuer à vivre.

La simulation de l’expression des cinq ensembles du potentiel génétiques (les cinq lignes de vivencia) est une façon d’influer positivement sur l’inconscient vital.

Newsletter

EVENTOS

Nouvelles

Contact

Secrétaires Administratifs de IBF

  • AMÉRICA
    ADRIÁN SCALISE
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • EUROPA, AFRICA Y ASIA
    GIORGIO BONOLI
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Vous êtes ici : Home Biodanza INCONSCIENT VITAL